Accueil

Contexte et enjeux du projet ANR ECOREB
  • La gestion des déchets du BTP est un enjeu important pour le secteur de la construction car elle doit répondre aux exigences du développement durable et particulièrement à celle liée à l’impact environnemental. La réutilisation des matériaux recyclés de démolition/déconstruction permet de limiter l’extraction des matières premières et donc de participer à la préservation des gisements naturels des granulats dont l’exploitation est de plus en plus complexe et soumise à des contraintes réglementaires fortes. La valorisation des déchets de chantier permet également de limiter les impacts énergétiques et environnementaux liés au transport. Il s’agit par ailleurs d’un enjeu économique important car cette problématique est de plus en plus présente et évaluée dans les marchés.
  • Les professionnels de la construction, de plus en plus sensibles aux questions liées à la préservation de l’environnement, s’interrogent donc naturellement sur le devenir du béton lors de la fin de vie des constructions. En particulier, on constate que sur un total d’environ 300 millions de tonnes de déchets de chantier produits par an en France, seule une petite partie du béton qu’on y trouve est recyclée, principalement pour des travaux routiers. Pourtant, dans d’autres pays d’Europe, les granulats recyclés provenant de bétons de déconstruction concassés sont déjà utilisés dans la formulation de nouveaux bétons.
Projet ANR ECOREB
 

Slide background
Slide background

Crédit photo : UNPG
Slide background
Un projet autoporteur et complémentaire au Projet National RECYBETON
  • Le Projet ANR ECOREB vise principalement à changer la tendance au niveau national en levant les verrous scientifiques liés à l’utilisation des granulats de béton concassé en tant que constituant de nouveaux bétons. Ce projet s’inscrit dans la problématique du projet national de recherche RECYBETON (le RECYclage complet des BETONs) dont l’objectif est de trouver une solution de valorisation à chaque mètre cube de béton déconstruit en tant que constituant direct ou indirect du béton.