Programme

Dans un contexte où les programmes de démolition sont en forte croissance, notamment dans le cadre des grands projets d’aménagements urbains,  le projet de recherche ECOREB (Ecoconstruction par le recyclage du béton) vise à répondre aux enjeux du recyclage des déchets de construction pour la ville durable de demain. Parmi ces déchets, actuellement seule une partie du béton issu de la déconstruction est recyclée, principalement pour des travaux routiers. La valorisation de l’intégralité de ces matériaux en tant que constituants pour la fabrication de bétons recyclés ouvre aujourd’hui de nouvelles perspectives environnementales, économiques et technologiques. Ces perspectives nécessitent de lever certains verrous scientifiques et technologiques.

L’enjeu principal du recyclage des déchets de chantiers est avant tout d’ordre environnemental ; la réutilisation des granulats recyclés de démolition/déconstruction permet de limiter l’extraction des matières premières et donc de participer à la préservation des gisements naturels des granulats. L’utilisation des granulats recyclés pour l’élaboration de nouveaux bétons s’inscrit dans une volonté de développement durable, en partie liée aux attentes du Grenelle de l’Environnement et à la réglementation européenne. La gestion des déchets du bâtiment est par ailleurs un marché en forte croissance.

ECOREB est un projet de recherche industrielle autoporteur et complémentaire au Projet National RECYBETON. Il vise à vaincre les craintes que suscite l’utilisation de ces granulats issus du recyclage des bétons du secteur du bâtiment, pour la fabrication de nouveaux bétons, en s’appuyant sur des résultats expérimentaux concrets. ECOREB a pour objectifs de développer des outils nouveaux, en se basant sur l’existant pour les bétons traditionnels. Il s’agira de quantifier la demande en eau des granulats recyclés de béton due à la présence du mortier de ciment accroché au granulat et de caractériser la qualité des interfaces d’une part entre le béton nouveau et le granulat recyclé et d’autre part entre le mortier et granulat du granulat recyclé. Il vise, également à fournir un outil de prédiction des résistances des bétons recyclés et plus particulièrement leur comportement sous sollicitations externes (charges mécaniques, neige, atmosphères corrosives, …) et sous sollicitations internes (retrait, variation d’humidité ou chaleur d’hydratation du béton) ainsi qu’à établir des relations empiriques entre grandeurs mécaniques et indicateurs de durabilité en relation avec la microstructure qui dépend de la demande en eau.

Pour atteindre ces objectifs le programme scientifique est décomposé en 3 tâches techniques qui interagissent et se complémentent.

1

La première «  Eau et matériaux recyclés » apportera des recommandations quant à la formulation de bétons à base de matériaux recyclés, la cure du béton jeune et la maîtrise du retrait plastique et de la fissuration associée.

2

La deuxième « Etude  du comportement mécanique sous chargements statique, cyclique et différé des bétons recyclés » permettra de caractériser le comportement mécanique des bétons recyclés et établira des modèles empiriques utilisés par les prescripteurs pour la prédiction de la durée de vie du béton recyclé tout le long de sa vie sous l’effet de chargements mécaniques en intégrant les effets microstructuraux.

3

La troisième tâche «  durabilité » évaluera la résistance au gel/dégel et le comportement à long terme des bétons recyclés vis-à-vis de la corrosion, de la migration des chlorures et des risques de corrosion des armatures. Des indicateurs de durabilité seront évalués. Les effets de l’eau et de la cure seront traités.

Les résultats du projet ECOREB constitueront une avancée majeure concernant la réutilisation des bétons déconstruits comme constituant de nouveaux bétons et, à terme avec ceux du PN RECYBETON, contribueront à une banalisation de l’utilisation de ces granulats recyclés dans les bétons.